591BC61E-4E3B-453B-9D3B-A23FE532EB5F-3365-00000917118DB226

 

Chapitre 11: Ton bébé

Apres la croix bleue, il y a eu des peurs de la même couleur.

J'ai saigné, les pompiers, ce service affreux d'urgence. Le retour du service du passé. Les souvenirs. La perte. J'avais tellement peur, que tu partes toi aussi.

Et un nouvel interne. A nouveau ces mots. Si ca pisse comme un robinet revenez. Vous êtes peut être en train de perdre la grossesse. Deux jours à saigner. A pleurer. A angoisser. Mais j'avais rendez vous le lundi avec le dr C.

Je suis arrivée en lui disant aussi vite que possible, comme si la vitesse de ma diction allait faire battre le coeur de mon ventre -Je suis enceinte. Mais je saigne. Là bas ils m'ont dit que c'était surement fichu. Mais c'est mon coeur qui battait vite. Tellement. Je ne voulais pas revivre la mort dans mon ventre. Pas encore. Pas encore. S'il vous plait. 

-Passez à coté. Pas d'affolement. 

Et je suis passée à coté. En pleurs. En transpiration. En émotions. Rouge. Les cheveux défaits. La mine crispée. La main dans celle de mon mari. Son matériel n'avait rien à voir avec ceux de l'hôpital de mes cauchemars, ils ne faisaient pas peur. Et il était calme, lui ne paniquait pas. Il ne me faisait pas mal.

Et l'image dont j'avais peur, l'image de la réponse, l'image de l'intérieur est apparue. Mon ventre. En noir et blanc. - voyez vous ce point? Intermittent?

Ce point? Ce petit truc qui clignote? Ce pointillé?

-c'est le coeur. Il bat. Tout va bien. Juste un hématome qui a du s'écouler. Rassurez vous. Rien à voir avec la dernière fois.

Qu'est ce que j'ai été heureuse. Heureuse. Heureuse. Que tu sois vivant. Et je me suis promis d'être la meilleure mère possible. En tout cas, de te protéger. Contre tout ce qui te ferait du mal. Rien ne compterai plus dans ma vie que de veiller sur toi. Comme une ombre bienveillante. Juste derrière toi. Pour dénouer les liens. Frapper. Écraser. Crier. Pour t'ouvrir la voie. La tienne. Mon petit Amour.

Te garder dans mon ventre a été bien difficile, j'ai eu des contractions trop tôt. Et j'ai été hospitalisée, alitée. Je ne pouvais plus bouger pour te garder, que tu puisses respirer. J'ai tout enduré. Les traitements contraignants, les douleurs, les peurs, la solitude, l'inconnu. Mais cet inconnu m'a donné la plus grande joie lors de tes 8mois dans mon ventre. Tu es né. Je te tenais. Mon petit bonhomme. Tout petit. 

Ton papa était là. Il était comme absorbé par toi. Il t'aimait déjà comme si le monde n'existait plus. N'avait jamais existé. Il n'était plus qu'un papa. Il avait trouvé le rôle de sa vie. Il a été pris tout entier. Tu as été sur sa peau, chaude, et aimante. Il ne pouvait plus te lâcher. Il faut que tu saches que ton papa a voulu tout faire, tout apprendre. Il t'a changé ta première couche. Il t'a donné ton premier bain. Il ne te donnait que lorsque tu prenais le sein. Il était dans votre monde. Il s'est levé chaque nuit, pour te sentir, pour te regarder, pour te changer, pour apprécier la beauté d'un petit être vivant sous notre toit. Il t'a aimé sans te connaitre. Et il t'a aimé davantage lorsque tu es devenu toi. Notre petit garçon. Il est fier de toi. Il t'a amené chez le pédiatre lorsque tu étais un bébé reflux. Il t'a caliné. Il t'a défendu. Il t'a pavané. Il t'a porté au creux de ses bras toutes les nuits pendant 5mois. Il t'a embrassé les petites joues rouges. Il t'a donné à manger. Il a nagé avec toi pour la première fois, alors que tu n'étais qu'un petit bébé. Il va travailler pour te donner tous les jours le meilleur. Que tu sois beau, propre. Avec de belles valeurs. 

Aujourd'hui il fait beau. C'est l'automne. Vous tondez tous les deux la pelouse. Toi avec le petit modele plastique. Et tu es heureux. Et lui aussi. Vous êtes dans votre monde à vous. Celui d'un papa et d'un petit garçon. Un monde d'amour. Et rempli de questions. De papa. Papa. Papa. Vos cheveux brillent au soleil. Votre blond foncé. Vos yeux noirs. Vous êtes beaux. Vous vous aimez. Et vous regarder, me rend la plus heureuse des femmes.

Tu vois mon amour,  j'ai pu te l'offrir. - Ton bébé.