211245C3-E422-48FC-B686-9197448DC6DC-1127-0000036F294DBB29

 

Et plus encore

 

Mon récit n'est pas un récit égoiste. C'est un chant d'amour à mes enfants, un chant d'amour à mon mari. A la volonté. A la parole.

Si aujourd'hui je suis dans une vie en noir et blanc, je suis en vie.

Tant que je suis aux cotés de mon mari, je pourrai tout affronter. Tout. J'ai la force de vivre pour lui. Il m'a tout offert. Et continue tous les jours d'avoir la patience d'attendre que mon corps arrête de souffrir. Nous avons notre force pour lutter contre les injustices de la vie. Nous avons nos boucliers. Et le mien c'est lui. Cet homme qui vit avec moi tous les jours.

Nous avons appris il y a quelques jours qu'il y avait plusieurs masses au niveau de mon rein. Les injustices sont ce qu'elles sont. Elles seront toujours là. Mais lui aussi, il est là. Et avec lui avec moi je pourrai toujours m'envoler. Je n'oublierai jamais ce cadeau énorme que m'a fait la vie. Même si je souffre. Même si je dois faire face à des choses graves. Même si les examens dans un mois me terrorisent. Même si je dois me battre contre des cellules. Son amour me pousse aussi fort que ces sphères poussent.

Pour lui, je ferai tout.

Pour le rendre fier. Pour qu'il garde de moi le souvenir d'une femme qui l'aime, forte et déterminée. L'amour, mon amour.

Je ne connais pas d'amour aussi fort et sincère que celui que je lui porte. Cet homme, mon mari, est la personne, la seule, qui me voit belle lorsque je suis bouffie des médicaments, amaigrie des soucis, soucieuse, gaie, folle, en pyjama, allongée dans le sang, presque sans vie. Il me voit. Quelle chance de pouvoir avoir quelqu'un qui nous voit vraiment. Qui sait lire mes larmes. Qui sait lire mes non larmes. Lorsqu'elles sont aux bords de mes yeux. Qui sait mes faux rires, pour nos enfants. Qui connait tout de moi. Et l'accepte. Et m'aime pour cela. Il sait caresser ma peau sèche des bas de contention. Il sait caliner mon front ridé de trop froncer. Il sait s'agacer de son travail et chanter des chansons énervantes. Il est tatillon. Il est tétu. Il est parfois si agacant lorsqu´il a raison. C'est un homme si raisonnable. Qui sait me réconforter. Meme quand je lui hurle que non. Il est là.

Je ne connais pas de personne aussi douce que lui. Il est gentil avec moi. Vraiment. Il dépasse ses peurs pour moi. Il se dépasse tous les jours. C'est un papa merveilleux, qui donnera tous pour nos amours. Je sais que je peux partir en paix. Mes enfants seront élevés tels que je l'aurai toujours voulu. Je peux me reposer. Je sais qu'il le fera. C'est un homme de parole. Un homme de principe.

Quand je pense à nous, je suis heureuse.

Je pourrai traverser toutes les routes. Toutes. Les pistes vertes ou noires. Avec toi je prendrai le temps, aussi infime soit il, de regarder la beauté des sapins. De te lancer des boules de neige. De rire à tes blagues. De poser ma tête sur ton épaule. De te dire de faire attention. De te râler dessus. De te surprendre. De te couvrir de baisers. Discrets mais intenses. De te sentir. De regarder nos empreintes dans la neige. De faire des poses ridicules. De te taquiner. De te défier. Je te regarde. Je te regarde.

Je ne sais pas ce qu'il restera de moi un jour, mais je te regarderai toujours. La plus belle chose que j'ai vue. C'est toi.

Nos enfants sont ton portrait, ils seront un homme sensible et une femme forte. Intelligents. A ton image, doux et grands. 

Je ne sais pas ce qu'il va se passer pour moi mon amour. Mais lorsque tu as mis ta main froide dans la mienne pour la première fois, sache que je ne l'ai jamais lachée. Je ne la lâcherai pas. Je ne crois pas aux liens invisibles. Tu sais pourquoi. Je crois que notre lien est visible. Il est réel. Seuls nous le voyons c'est tout. Et ce lien rien ne pourra le couper. Ni des masses. Ni des douleurs. Ni des souffrances. Encore moins des personnes. Personne ne peut atteindre la hauteur des sentiments qui m'envahissent lorsque je pense à toi.

A toi, mon amour, je t'aime. Pour ce qui est de ma vie. Et plus encore.